Archives‎ > ‎Actualités 2011-2012‎ > ‎

2ème Dan pour Pierre Olivier, en technique

publié le 31 déc. 2011 à 05:35 par Sébastien BOURRET   [ mis à jour le·2 janv. 2012 à 00:23 par pierre-olivier.mazen@cllef.com ]
Le 11 décembre 2011, Pierre Olivier Mazen se présentait à l'examen pour l’obtention de son deuxième dan en technique.

Pour ceux qui ne connaitrait pas les modalités propre au judo, un dan peu s'obtenir de deux manières :
    • soit en combat, par obtention de points en compétition
    • soit en technique, ce qui est le cas pour Pierre Olivier, où il faut démontrer son niveau en judo.

Durant cette journée, il présente trois épreuves : l'expression technique en judo, les techniques de défense eu jujistsu et une série de combat codifiés (appelé exercices d'application judo dans la nomenclature de la fédération).


Nous avions rendez vous à 8h à la maison du judo pour un rapide échauffement avant le début des hostilités prévues pour 8h30. Évidement Pierre-Olivier est arrivé légèrement en retard (pas facile de ce garer dans le coin).

Premier travail identifier notre jury, ce sera le 2, et en route pour les vestiaires suivi d'un rapide échauffement histoire de bien refaire connaissance avec le sol du grand dojo. Nous nous apercevons alors que Pierre Blanc (7è Dan) est membre de notre jury, de quoi nous mettre bien à l'aise. Le jury décide de nous faire passer par ordre alphabétique, ce qui implique une bonne attente avant le passage de Pierre-Olivier, rien de tel pour faire monter la pression

Nous en profitons pour regarder les autres participants et leurs prestations. On voit dans l'ensemble du beau judo avec évidement beaucoup de technique dans les réalisations. Personnellement, je m'intéresse surtout aux techniques de défense de jujitsu et j'apprécie les différentes manières de présenter ces enchaînements. D'une manière générale j'invite toute personne voulant voir du beau judo de venir passer une heure pendant un de ces examens. On peut y voir énormément de techniques différentes, que le non expert sera à même de mieux apprécier par rapport aux compétitions où tout se passe très vite.


Voici venu l'heure du passage de Pierre-Olivier,nous montons sur le tapi, saluons le jury puis Pierre-Olivier présente ses partenaires (Romain pour le judo et Sébastien pour le jujitsu) et l'ordre de son programme : ce sera le judo en premier.

Pierre-Olivier n'a pas fait les choses à moitié, son programme est imprimé et relié, et il en donne une copie à chaque membre du jury. Pour cette épreuve, il faut présenter 3 techniques de projections aux choix et 3 techniques de contrôle au sol. La vidéo vous montre sa prestation avec Romain dans le rôle de Uke.


Les connaisseurs remarquerons le travail impeccable des deux protagonistes, démontrant les longues heures d'entrainement de ces derniers mois. Le jury quand à lui a apprécié la prestation et validé l'UV.

Pour la suite, un petit entracte est accordé par le jury. Principalement à cause de l'effort fourni lors de l'expression technique, mais également à cause d'un saignement de Romain qui a taché le judogi de Pierre-Olivier. Heureusement, en vieux briscard, Pierre-Olivier a tout prévu et se présente pour la suite avec une nouvelle tenue immaculé (comme quoi il faut toujours tout anticipé).

C'est donc l'heure du jujitsu. Là, Pierre-Olivier doit répondre de manière codifiée à 20 attaques différentes : saisies, coup avec ou sans arme. C'est Sébastien qui se trouve dans le rôle de Uke.

Là encore, la sueur laissée sur les tatamis depuis septembre a payée et Pierre Olivier valide une nouvelle UV. Reste le combat mais il faudra attendre un moment que tous les participants aient finis leur prestation techniques pour passer à la suite.

Les exercices d'application judo consiste en un ensemble de combats souple dirigés : un seul combattant attaque l'autre peut esquiver et ne bloque pas, les deux combattants attaquent sans blocage et en acceptant les chutes et enfin le randori (combat souple que l'on pratique en club).


Il est évident que le gabarit entrant en ligne de compte, on commence par séparer les participants en deux poules : les légers et les lourds. On les met en file indienne par ordre de poids et on les sépare en deux.

Pour information, si vous chercher Pierre-Olivier, c'est le dernier tout à gauche. Si, si, celui qui est en tout denier. Notez l'espace avec son prédécesseur cela veut tout dire.

Une fois son numéro marqué sur le dos du kimono, Pierre Olivier attend patiemment son tour pour démontrer ses qualités de judoka.

 


Vient ensuite l'attente des résultats. Il y a eu 7 combats, Pierre-Olivier doit en valider 4 pour avoir son UV... et il en valide 6. Il est donc reçu haut la main et repart avec son 2è dan en poche.

L'histoire ne se finit pas là, car si à la fin de chaque épisode d'Asterix il y a un banquet à la fin, au CLLEF toute ceinture noire implique obligatoirement un apéro (je ne vous dirais pas qui fait Obelix mais cet article a du vous aiguiller).


Encore bravo à PO ... et à bientôt pour le 3è dan.






Ċ
pierre-olivier.mazen@cllef.com,
31 déc. 2011 à 05:35
Comments